in

Guerre Israël-hamas : la Ville de Bruxelles adopte une motion en faveur d’un cessez-le-feu



Le conseil communal de la Ville de Bruxelles a adopté lundi soir à l’unanimité une motion appelant à un cessez-le-feu dans la bande de Gaza. Dans l’opposition, le MR s’est abstenu. Le PTB et les Engagés/CD&V ont voté en faveur du texte.

La motion condamne « le plus fermement les attaques terroristes perpétrées par le Hamas ayant tué massivement des civils israéliens et condamne tout aussi fermement les bombardements sanglants, dévastateurs et totalement disproportionnés d’Israël ciblant de manière atroce les civils sous blocus dans la bande de Gaza ; le siège illégal de Gaza et le déplacement de population, contraire au droit humanitaire international comme le dénonce l’ONU ; et la politique de colonisation des territoires occupés menée sans relâche par le gouvernement Netanyahu ».

À lire aussi Matthias Kennes, Belge évacué de Gaza : « On ne se sent en sécurité nulle part »

Le PTB avait déposé une motion il y a une semaine sur le sujet. Satisfait d’avoir suscité le débat au sein du conseil, il a souscrit à la proposition de motion déposée par la majorité, comme les Engagés, et contrairement au MR qui a déploré la transmission d’un texte aux conseillers, une heure avant la tenue de la réunion.

Céline Vivier et David Weytsman ont tenté en vain d’obtenir une suspension de séance pour arriver à un texte qui fasse l’unanimité. Selon les deux élus libéraux, la motion qui a ses mérites s’écarte en quelques points de la position défendue par le gouvernement fédéral.

Pour la première citée, il y a une nécessité de ne pas envenimer les choses et de ne pas importer le conflit, ce que l’adoption d’une motion au niveau local peut, au contraire, contribuer à faire.

Pour le bourgmestre Philippe Close (PS), que l’on le veuille ou non, le conflit a déjà été importé par certains dans une ville qui compte 184 nationalités différentes.

« Les événements qui se produisent au loin trouvent chez nous un écho amplifié, mobilisant régulièrement des associations citoyennes. Cela nous impose, comme autorité communale, une responsabilité politique et morale à laquelle nous ne voulons pas nous soustraire », a-t-il dit à ce propos.

« L’assaut du groupe terroriste Hamas contre des populations civiles israéliennes, suivi de la riposte militaire et du blocus de Gaza par le gouvernement israélien dont les civils palestiniens sont les trop nombreuses victimes, suscite depuis plusieurs semaines une immense émotion dans le monde qui trouve évidemment un écho parmi les Bruxelloises et les Bruxellois… Dans ce conflit, la Ville de Bruxelles se tient résolument aux côtés des civils, quelle que soit leur origine, et se refuse à distinguer une victime d’une autre victime selon leur appartenance », a-t-il souligné, appelant au « respect du droit international pour établir une paix juste et durable ».





Source link

What do you think?

Written by elitebrussels

Next Opera Days, le festival qui bouscule l’opéra

Tourisme : après des vacances de Toussaint de tous les records, le rush des réservations commence pour Noël !